Total Visites

samedi 29 juin 2013

Un silence étrange et des bruits étranges ...







Samedi. Un peu trop calme à mon goût. C'est bien qu'il y a une centaine d'enfants de l’Action Catholique (ici appelée Aita Kwe, ce qui signifie « tous les frères « ), mais il manque quelque chose: les élèves de nos écoles! Entre école maternelle, école primaire, collège, Lycée, l'Alphabétisation et le Centre de Promotion féminine, plus de 1300 élèves viennent à la Mission tous les jours ...
Entre samedi et dimanche nous avons fait la clôture de l'année scolaire, avec des récitations, des chants et la remise des bulletins. C’est une fin d’année particulière, car nous sommes tous conscients que nos écoles sont parmi les rares qui ont continué à fonctionner malgré la guerre ... Et je vois la satisfaction et la fierté sur les visages des enfants et des parents!
Un silence étrange. Manque encore quelque chose! Les Sœurs! Elles sont parties cette semaine en Italie, pour une courte période de repos. Et comme toujours ...c’est quand quelqu'un est absent que l’on remarque mieux sa présence! Dans le sens que vous comprenez plus la valeur de présences qui, comme celle des Sœurs, sont  toujours très discrètes, mais bien précieuses.
Sœur Sira avec ses malades au dispensaire, la cuisine et son caractère un peu brusque de montagnarde, mais capable d’avoir des attentions  infinies.
Sœur Graziana, avec ses pauvres, les malades dans les quartiers, les innombrables visites à pied pour soigner  les pauvres à leur domicile, et ses visites dans notre jardin ... pour voir s'il y a quelque chose à voler..
Sœur Solange, avec les enfants orphelins du centre, et son mate inévitable (elle est uruguayenne).
Sœur Chiara, avec les enfants et les filles, souvent occupée avec les cuisiniers des Orphelins du Centre, ou avec les animateurs. Dès la fin de Mars elle est en Italie avec la novice, Sœur Rosalie ...

Un silence étrange. Ce  qui me fait tressaillir jeudi après-midi, quand ils m'appellent et me disent que Giorgio Grandicelli est mort. Un infirmier de Gênes, qui a commencé à venir ici il y a quelques années (depuis 2006), pour prêter main forte comme infirmier, mais pas seulement ... Avec une patience infinie avec les plaies qui, ici, ont tendance à ne jamais guérir. Disponibilité avec tout le monde, surtout avec les enfants.
Derrière  ses moustaches il y avait  souvent l'ironie et la bonne humeur, et même un peu de grommellement, comme tout véritable génois ...
Dès que j’ai donné la nouvelle qu'il était mort, ici à Bozoum beaucoup ont réagi comme si c'était un de la famille, une personne très chère ...
L'année dernière, les médecins lui avaient diagnostiqué un cancer du poumon. Intervention et chimiothérapie, mais deux semaines après il était déjà ici à Bozoum ... Il aurait dû revenir avec moi il y a quelques mois, mais la maladie a suivi son cours. Jusqu'à la fin, il a rêvé de retourner en Afrique.
Ciao George. Va en paix!

Des bruits étranges. Au cours des dernières semaines, il semblait que la situation revenait  à une certaine normalité. Mais nous en sommes encore loin!
Ces jours-ci je suis allé à Bouar, puis à Bangui. J’accompagne Ludmila, Martin e Kweta, qui sont venus ici pour faire un reportage pour présenter ce que font les Tchèques dans le monde. Ici, en Centrafrique, ils suivent les activités de Siriri. Ils sont parmi les très rares personnes qui osent venir en RCA maintenant…et leur présence nous encourage beaucoup, surtout en connaissant le peu d’informations qui circulent sur la Centrafrique en ce moment…
Nous voyagions sur  1200 km de tension, en passant  d'une barrière à l'autre, avec les rebelles qui font ce qu'ils veulent, sans aucune supervision ni aucune autorité.
Hier, vendredi 28, ils  ont recommencé à tirer à Bangui, la capitale, avec les pillages, la violence, et au moins 6 morts. Cette histoire ne finira donc jamais ?
Dimanche 23 juin , les évêques d'Afrique centrale ont publié une lettre très intéressante sur la situation du pays. Ils ont également écrit au Président ... Vous pouvez les trouver ici et ici https://docs.google.com/file/d/0BzLhgSffbc9QbVRNSzBXTC1zZ3c/edit 
https://docs.google.com/a/bozoum.com/file/d/0BzLhgSffbc9QdnFFRkdsX0JpWXc/edit?pli= 1
Le thème est: DU JAMAIS VU!...
Nous espérons qu’entre  les silences étranges  et les  bruits de guerre, la paix puisse revenir!


 

















1 commentaire:

Lukas Rüst a dit…

C'est avec tristesse que j'apprends de la disparition de Giorgio, un homme chaleureux et humanitaire. Qu'il repose en paix. Lukas