Total Visites

jeudi 17 septembre 2020

Commencements

 

 

Commencements

Le samedi 12 septembre est un grand jour pour le petit village de Bokongo, à 15 km de Bozoum, sur la piste de Bangui. Aujourd'hui nous inaugurons la nouvelle chapelle, et c'est une grande fête pour tout le monde!

Alors que nous nous préparons à la messe, je vois de nouveaux visages parmi les gens et des personnes qui sont venues des villages voisins. Il y a aussi des pasteurs d'autres églises protestantes et bien d'autres.

Le Père Matteo bénit la chapelle de l'extérieur, puis nous entrons tous ensemble en procession. Il est beau de voir cet espace rempli de personnes qui prient, chantent, dansent et célébrent joyeusement la grâce de Dieu.

Les gens sont très heureux. Nous sommes venus avec certains de Bozoum (catéchistes, chorale, maçons et charpentiers). Et aujourd'hui, il y a deux processions de l'offertoire. La première est pour la communauté de Bokongo, et la deuxième est pour les pauvres de Bozoum et du village. Et à ce moment je vois, avec surprise, que les Peul entrent aussi. Ils sont musulmans et ils voulaient aussi leur donner un petit signe de gratitude.

Après la Messe, il y a un air de fête: pendant que les gens dansent, parlent et se rencontrent, certaines mamans terminent de préparer le déjeuner pour les invités, les catéchistes, les maçons ...

Le lendemain, samedi 13 septembre, à la paroisse de Bozoum, nous célébrons le début de l'année pastorale. Après le ralentissement des activités, dû au coronavirus, il est temps (avec prudence) de reprendre la catéchèse et les activités des mouvements.

Aujourd'hui, eux aussi se présentent avec des dons pour les pauvres et les orphelins de la paroisse. A Bozoum, les gens sont très généreux!

Lundi, je descends à Bangui avec quelques confrères: en ces jours, notre Supérieur Provincial, le Père Saverio, est en visite. Nous sommes au début du triennat, et il est temps pour beaucoup d'entre nous de déplacements et de nouvelles charges. En ces jours, nous nous réunissons et essayons de voir ce qu'il y a de mieux à faire, pour répondre aux besoins du peuple et de l'Église en Centrafrique et, surtout, de comprendre quelle est la volonté de Dieu.


P.Matteo










Bozoum




 

 

2 commentaires:

Rodrigue.GO a dit…

C'est vraiment très touchant l'exemple de vivre ensemble du point de vue social et religieux de la population du village Bokongo.
A Gonda Nzapa!

Rodrigue.GO a dit…

Je prefere abonner sur mon propre compte gorohoul@gmail.com