Total Visites

jeudi 5 décembre 2019

Fête Nationale et Radio Bozoum

elenco


Fête Nationale et Radio Bozoum
Le 1er décembre, en Centrafrique, c'est LA fête nationale: on célèbre l'anniversaire de la proclamation de la République en 1958 (l'indépendance viendra un peu plus tard, le 13 août 1960).
C'est une fête très touchante, caractérisée par des moments de prière (généralement la veille) et, surtout, par le grand défilé auquel participent des écoles et diverses entités (partis politiques, associations, etc.).
Pendant plusieurs matins, des centaines d'étudiants sont occupés à faire les répétitions du défilé (avec pour conséquence la perte de nombreuses journées d'école, malheureusement).
Il n’y a pas eu de célébrations religieuses cette année (les autorités craignaient peut-être d’entendre des paroles peu sympas sur la situation dans le pays, sur la corruption, etc.), mais dimanche matin, tout était prêt: les autorités se trouvaient bien placées sous la nouvelle tribune (construite avec l’argent promis par les entreprises chinoises pour la construction d’une école et de 2 cliniques…).
Vers 10 heures du matin, le défilé a commencé. Il a été ouvert par les Forces de Sécurités, suivies par les majorettes, puis par des centaines, voire de milliers d'enfants, d'adolescents et de jeunes des différentes écoles de la ville.
Un beau moment de fête qui permet également d’oublier pendant quelques instants les difficultés d’un pays qui peine à sortir d’une crise profonde.
Et à la fête a suivi un grand événement : le début des émissions pour la nouvelle radio de Bozoum!
Rêvée depuis des années, après tant de difficultés et beaucoup de travail, tous les appareils nécessaires ont été installés grâce à l'ONG INTERNEWS (et à la contribution d'un ami italien). La MINUSCA (Mission des Nations Unies en Centrafrique) a financé la construction (que nous avons effectuée ces derniers mois).
Et samedi 7 décembre, il y aura l'inauguration de "La voix de la Koyale" (une petite rivière qui traverse Bozoum).

La radio diffuse sur 102.1 FM et possède déjà une page Facebook (fb.me/RadioBozoum), un logo et une adresse électronique (radio@bozoum.com ).


Aggiungi didascalia










La delegazione della Cassa di Risparmio di Bozoum

Prove tecniche, Raio Bozoum
Essais, Essais, Radio Bozoum


vendredi 29 novembre 2019

Le diocèse fête ses 40 ans (41, plutot!)






Le diocèse fête ses 40 ans (41, plutot!)
En 1978, Paul VI créa le diocèse de Bouar, en Centrfrique: une région très peuplée, où les missionnaires (d'abord français, puis italiens et ensuite polonais et d’autres nationalités) travaillèrent beaucoup pendant ces années.
Le premier évêque, le père capucin Armando Gianni, l’a guidé pendant les 38 premières années, en construisant les bases (écoles des catéchistes, cathédrale, séminaire) et en semant en profondeur la Parole de Dieu, toujours associée à une grande attention portée aux besoins de la population (notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation).
Le deuxième évêque, ordonné en février dernier, Mgr Mirek Gucwa, souhaitait souligner l'anniversaire du diocèse pour aider tous, fidèles, prêtres, religieux et religieuses, à reprendre avec joie et courage le chemin de l'Eglise qui est à Bouar.
Ouvert l'année dernière à Bouar, le jubilé a été clôturé ici à Bozoum, première mission du diocèse (fondée en 1927), à l'origine de toutes les autres missions.
Bozoum a donc été pendant quelques jours le centre du diocèse!
Le vendredi 22 novembre, les premières arrivent: l'évêque de Bouar, Mgr Mirek, quelques prêtres et, dans l'après-midi, Mgr Santiago de Wit Guzmán, Nonce apostolique (ambassadeur du Pape) et son secrétaire, l’abbé Natale Albino. Et ensemble arrivent aussi les délégations des 12 paroisses du diocèse: chez nous, entre évêques, frères, prêtres et religieux, nous sommes une quarantaine, tandis que le nombre de personnes venant de toutes les paroisses est supérieur à 270. Mais pour tout le monde, d'une manière ou d'une autre, il y a un endroit pour dormir et quelque chose à manger!
Nous avons travaillé dur, mais ont travaillé beaucoup aussi les dizaines de volontaires qui s’occupaient des délégations (cuisine, réception, liturgie, hygiène, décoration, chants, dortoirs, etc.).
Vendredi après-midi nous partons avec le Chemin de Croix, un moment de réflexion et de prière qui amène plusieurs centaines de personnes au sommet du mont Binon.
Samedi matin, Mgr Mirek a présidé la messe, pendant laquelle nous accueillons 8 enfants à travers le sacrement du Baptême. Et tout au long de la matinée, la catéchèse et les moments de prière se succèdent.
Dans l'après-midi, c'est l'heure des Confessions: nous sommes une vingtaine de prêtres et de nombreux fidèles s'approchent de la Miséricorde de Dieu qui pardonne toujours.
Il y a le temps aussi, vers 20 heures, d’assister à une soirée de chants, de musique et de sketches organisée par les jeunes de la paroisse.
Dimanche matin, à 8h 30, commence la grande célébration de l'Eucharistie. L'église est pleine à craquer et l'atmosphère vibre de chants, de couleurs, de prières et de participation. Sept couples se marient aujourd'hui!
Et à 11h10, Mgr Mirek conclut la célébration en rappelant qu'il ne s'agit pas de la fin d'un anniversaire, mais d'une nouvelle étape du voyage, et annonçant la consécration du diocèse et de chaque paroisse à l'Enfant Jésus de Prague le prochain 6 janvier 2020!
Et alors: on avance, à toute vitesse!


Il programma delle celebrazioni
Le programme des célébrations

Giacomo e fra Marco
Jacques et fr.Marco

Arrivo delle delegazioni
Arrivée des délégués

Venerdì: la via Crucis
Vendredi: le chemin de Croix



Sabato: i battesimi
Samedi: les baptèmes


Sabato: confessioni
Samedi: les confessions

Messa della domenica
Messe du dimanche

Offertorio
Offertoire


La danza delle religiose
La danse des réligieuses