Total Visites

samedi 20 août 2016

Couleurs en gestation




Couleurs en gestation
Je m’excuse pour ce retard, mais pendant  ces jour, nous travaillons pour construire les fenêtres pour notre église ...
Il y a quelques mois, j’avais demandé à un confrère de Arenzano, le p.Marco Cabula, de me préparer le projet. En suite la Providence a permis d’acheter les vitres, et après un certain nombre d’aventure ils sont arrivés, grâce à notre Procure de Arenzano.
A la fin de la semaine dernière nous avons commencé à préparer le travail, et le mardi nous avons eu à travailler pour construire l'ensemble des 24 fenêtres de 2 mètres à 140, qui sera placé dans la nouvelle partie de l'église.
Le groupe de Cassina Amata (Pina, Lorena, Cinzia et Silvio, Mary et Eugenio) m'a aidé, avec quelques jeunes volontaires de la paroisse. Tandis  que je coupais les carreaux de verre (2 cm d'épaisseur), d'autres les posaient  et certains couvraient les morceaux de vitre de ruban adhésif, pour empêcher de les  salir quand on va mettre le ciment ...
Nous avons presque terminé, et j'espère que lundi, nous allons terminer tout...
Pendant cette semaine, qui a commencé avec la fête de l'Assomption, le Centre des orphelins a été ouvert pour quelques jours de jeux et d'activités.
Et malgré la pluie, tout on avance. Et les vitraux chanteront aussi la gloire et la beauté de Dieu!









samedi 13 août 2016

Qui vient et qui va ...





dal parrucchiere
chez le coiffeur


Qui vient et qui va ...
A Bozoum il y a toujours du mouvement. En ce mois d'Août il y a aussi des amis qui consacrent leurs vacances pour venir un certain temps dans notre Mission. Samedi dernier, le  p.Norberto est retourné, après quelques mois en Italie, et avec lui sont arrivées aussi Pina et Loraine.
Lundis je reprends la route pour aller à Bangui pour accueillir deux couples (Silvio et Cinzia, et Eugenio et Mary), qui  arrivent mardi soir. Le mercredi nous revenons à Bozoum, et ils commencent immédiatement le travail.
Tous les six se sont rencontré il y a quelques années autour du projet du Centre des orphelins "Arc en Ciel" de Bozoum, qu’ils continuent de soutenir avec d'autres amis, et surtout avec la communauté paroissiale de Cassina Amata (Milan).
Eugene est l'architecte qui a conçu les travaux d’ampliation de l'église. A lui, la tâche de prendre les mesures, et d'étudier les solutions pour terminer le toit et achever le travail.
Silvio pour le moment me donne un coup de main dans la préparation des vitraux de l'église: plus de 70 mètres carrés de fenêtres à dessiner, préparer et monter ...
Ensuite, il y a divers travaux d'organisation et de remise en ordre, et en particulier la préparation des travaux de la semaine prochaine, avec la réouverture estive du Centre "Arc en Ciel". La semaine prochaine les enfants et les animateurs vont se retrouver pour un peu d'activités, de jeux et de rires…




 




architetto al lavoro

Le suore in festa
nos soeurs en fete

foto di famiglia
photo de famille

vendredi 5 août 2016

Les jeunes ...







Les jeunes ...
La Centrafrique est un pays jeune, plein de jeunes. Plus de la moitié de la population a moins de 18 ans!
C’est donc avec beaucoup d’attention  que nous avons suivi ces jours-ci  les Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie. Nous avons invité les jeunes, les filles et les garçons de Bozoum et avec eux  nous avons vécu quelques moments de réflexion sur la Miséricorde: l'Amour avec lequel Dieu le Père nous aime dans son Fils, l'Amour qui nous pousse à aimer et d'être Miséricorde pour les autres .
Nous avons également réussi à voir des moments de JMJ de Cracovie, en direct, grâce à la télévision française KTO. Nous avons donc vu l'arrivée du pape, les rencontres avec les jeunes, le Chemin de Croix, la veillée du samedi soir et le grande messe du dimanche matin.
Les jeunes suivaient avec beaucoup d'attention, car il y avait une petite délégation de la Centrafrique (une vingtaine de personnes), mais surtout parce qu'il y avait un jeune de Bozoum, Luther Yapelendji, qui est aussi le chef des servants! (Photos de Gosia Kiedrowska)
Le chantier de l'eglise avance: nous commençons à couvrir la sacristie et une partie de la nouvelle construction ...
Mercredi après-midi je suis parti pour Bouar. Nous sommes dans la saison des pluies, et j’ai dû changer le programme, et au lieu de la route directe (100 km) j’ai dû  prendre celle  de Bossemptélé-Baoro (250 km) ...
Ici jeudi nous avons eu une longue réunion avec  les frères qui travaillent au Cameroun, et avec les autres Carmes travaillant en Centrafrique pour la formation des jeunes. Le travail de formation est assurée par le Séminaire de Yolé (les enfants  de la fin du primaire au Lycée), le couvent de St.Elie (noviciat), le Carmel de Bangui (les étudiants de Philosophie) et la maison de Yaoundé au Cameroun (Théologie ).
C’est un travail long et difficile, que le Seigneur bénit: il y a déjà quelques confrères prêtres centrafricains qui travaillent à la croissance de l'Eglise et du Carmel en Centrafrique.
Le vendredi matin je suis revenu, en passant par la route directe ... qui, dans certains endroits est devenue une rivière!
Les jeunes!!!











il tetto della nuova sacrestia
la toiture de la sacrsite nouvelle



vendredi 29 juillet 2016

Les richesses de la Centrafrique


Les richesses de la Centrafrique
Il est vrai qu'en Centrafrique il n'y a pas beaucoup d'argent, mais il y en a quand même un peu ! Les salaires, en particulier pour les fonctionnaires et les enseignants, quelques boutiques, de nombreuses activités informelles, et les fruits du travail agricole permettent à la population d'avoir assez pour vivre. L'une des difficultés de la population est d'avoir un endroit sûr pour déposer leur épargne. Parfois ils ont  besoin d'avoir un petit crédit pour payer les écoles, ou pour démarrer une petite entreprise. Et c’est précisément pour cette raison qu'en 2007 nous avons crée la Caisse d'épargne et de crédit Bozoum. Actuellement elle est reconnue à la fois par l’Etat et par la COBAC, l’autorité de l’Afrique Centrale qui supervise les instituts de microfinance.
La Caisse dispose de 5 guichets: Bozoum, Bocaranga, Koui, Ndim et Ngaundaye.
En plus du service d'épargne, il donne des prêts et offre également la possibilité de transférer de l'argent entre les guichets et entre Bozoum et la capitale.
Samedi dernier le siège de Bozoum a eu son Assemblée générale. Et les résultats qui ont été présentés sont impressionnants. Seulement ici à Bozoum il y a 2.253 membres avec un compte actif. Si chaque compte correspond à une famille, il y a entre 11.000 et 13.000 habitants qui ont un compte dans notre Caisse. Ce qui signifie que plus de la moitié de la population est affectée par ce service!
Le montant total de l'argent déposé dépasse 186.000 Euros!
C’est un grand travail pour servir les gens, qui contribue à augmenter la capacité d’épargner et de créer le développement.
Cette semaine nous avançons avec les travaux d'extension de l'église, malgré la pluie.
Et mercredi je pars pour Bangui, avec un carme français, p.Jean Baptiste, qui est venu pour une formation pour nos jeunes. Jeudi matin, nous sommes  réunis pour la prière et pour la Messe, et il est beau de voir ce groupe de jeunes: il y a des étudiants de philosophie et de théologie, les novices, les postulants et les jeunes de notre séminaire de Yolé. Il y a aussi nos jeunes étudiants du Cameroun.
A 8.30 p.Jean Baptiste commence une formation sur saint Jean de la Croix, notre fondateur, dont une phrase de ses œuvres est  affichée dans la salle: «au soir de la vie, nous serons jugés sur l'Amour".