Total Visites

vendredi 14 février 2020

Journée des malades



Journée des malades
Le 11 février de chaque année, fête de Notre-Dame de Lourdes, on célèbre la journée des malades: un moment de réflexion, mais aussi de présence et de proximité auprès des malades. Une lumière dans l'obscurité de la douleur, une graine d'espoir, un bourgeon de résurrection.
En Centrafrique, le système de santé est très fragile. Peu de structures, peu de médecins (principalement concentrés dans la capitale), très peu de services. Et tout est payant! Des visites aux pansements, des interventions aux accouchements.
Pour une famille, pour une personne, surtout si elle est seule ou âgée, il est presque impossible de trouver l'argent pour faire une intervention. Parfois, il est déjà compliqué de trouver 500 ou 1000 f (environ 1 euro) chez une infirmière ou un médecin (s'il y en a!). Il devient alors quasiment impossible d'acheter des médicaments, ou de faire face aux frais de chirurgie (pour une hernie, il faut compter environ 100 euros, dans un pays où le salaire moyen –pour une personne qui a un emploi- se situe autour de 30-50 euros) .
L'Église est également très impliquée dans les soins de santé, avec des dispensaires, des maternités, des centres, des hôpitaux. Mais aussi avec un système de médicaments de qualité, achetés en gros en Europe puis mis à disposition de différents établissements de santé (privés et publics) à des prix très bas. Sans compter les aides donnés à des centaines de personnes qui viennent demander une aide pour se soigner.
Le 11 février, nous nous sommes rencontrés, comme chaque année, à l'hôpital, où nous avons célébré l'Eucharistie et béni tous les malades. C'était beau de voir les différents mouvements de la paroisse impliqués dans le nettoyage de l'hôpital, mais aussi dans le don de nourriture et de savon pour les malades.
Ces jours-ci, je suis aussi descendu rapidement à Bangui, pour accompagner Giacomo, l'un de nos volontaires, qui part pour l'Italie après 3 mois de présence à Bozoum.

Giacomo





 










vendredi 7 février 2020

Foire de Bouar




Foire de Bouar
Je viens de rentrer de Bouar, où j'ai accompagné quelques malades pour une visite chez l'ophtalmologue : 120 km pour en trouver un, et nous avons encore de la chance de l'avoir "pas trop loin".
Le cabinet d'ophtalmologie est située à l'intérieur du Centre Saint-Michel, un centre créé pour traiter et suivre les patients atteints du SIDA. Il y a quelques années, avec l'aide du Ministère des affaires étrangères de la République tchèque, nous avions réussi à le construire et à l'équiper. Et il est opérationnel et précieux pour de nombreuses personnes, qui peuvent être visitées et traitées, et trouver des médicaments et des lunettes.
Je suis allé à Bouar aussi pour une autre raison: la Foire agricole s’ouvre aujourd'hui. Il s'agit de la dixième édition: nous l'avions lancée après quelques années de celle de Bozoum, et elle se déroule désormais de manière assez indépendante, avec le soutien d'une Association italienne (Jiango Be Africa), de l'Association Femmes chrétiennes et catholiques de Bouar, et de FAO et PAM.
Ici aussi, une grande fête (avec une bonne présence féminine), de nombreuses coopératives des villages de la région de Bouar, et de nombreux produits.
Mon rêve? Une foire chaque année dans chacun des  16 chefs-lieux de préfecture de Centrafrique!









mercredi 29 janvier 2020

16è Foire agricole de Bozoum. Deuxième tour






16è Foire agricole de Bozoum. Deuxième tour
Ouverte le vendredi matin 24 janvier 2020, la 16e Foire agricole de Bozoum continue les jours suivants, jusqu'au dimanche 26.
Samedi matin, le deuxième jour, je descends tôt à la Foire, et je me rends compte qu'il y a beaucoup moins de sacs que la veille. C'est un bon signe: cela signifie que les ventes vont bien.
A 8h30 nous partons avec les ministres et les différentes délégations visiter les rizières de Bozoum: cette année aussi les résultats sont excellents, avec une moyenne de 5 tonnes de riz produites à l'hectare. Le point sensible est la destruction de 17 hectares de riz détruits par les inondations d'août (causés en partie par de fortes pluies, et en partie par les travaux d'excavation dans le lit de la rivière Ouham par des entreprises chinoises).
De retour à Bozoum nous passons à la radio "La Voix de Koyale", qui accueille les ministres pour une belle interview.
Dans l'après-midi, nous partons visiter les désormais célèbres "jardins potagers de Bozoum", chefs-d'œuvre de précision, de beauté, de couleurs et de beaucoup de travail!
Dimanche matin, après la messe célébrée par le secrétaire national de Caritas, l'abbé Alain, nous préparons tout pour la remise de Prix. A chaque Foire, il y a 2 concours: un réservé aux stands et aux exposants, et un autre aux jardins potagers. Il y a une grande attente pour cette double reconnaissance, qui récompense les personnes et les coopératives qui se sont distinguées dans le travail et dans la présentation des produits.
Et enfin, les différentes autorités remettent le diplôme, une médaille et quelques dons aux 10 premiers exposants et aux jardiniers. Nos élèves de la dernière classe du lycée St Augustin méritent également une reconnaissance : ils ont très bien travaillé à l’accueil et à la compilation des données sur les produits et les ventes.
L'après-midi la fête continue, mais maintenant il n'y a plus rien à acheter! Sur . plus de 3 600 sacs arrivés, il ne reste rien !
Et lundi matin, alors que nous faisons la décompte des ventes, nous sommes choqués par le succès de cette édition: deux fois plus que l'an dernier! Les ventes dépassent 90 millions de fcfa (plus de 150 000 euros)!.
Rendez-vous à la prochaine édition!


Visita alle risaie
Visite au Centre Rizicole


Il Ministro dell'Azion Umanitaira
Mme le Ministre de l'Action Humanitaire





Paolo Silvestro e Enrico Massone

Suzanne, vincitrice del Concorso degli orti



Il Ministro dell'Agricoltura premia gli alunni del nostro Liceo St Augustin
Le Ministre de l'Agriculture décore nos élèves de St Augustin

Giuseppe Occelli



P.Davide

Il vincitore del concorso della Fiera 2020
Le vianqueur de la Foire 2020

La nostra ricchezza è la terra, non sotto terra
Notre richesse est le sol, pas le sous sol